Post-Eire - Attends-moi
Blog
 bonheur   Irak   amphi   tristesse   Noël   femmes   voyage   parfum   nostalgie   Médias   retour d'expatriation   célibat   blogosphère   passeport   rugby   geek   post-synchro   Dublin   mon blog   Le Mouv'   interview   rapports humains   préparation d'expatriation   personnage   calendar   Erasmus   loose   cadeaux   #echoes   couple   self control   anniversaire   St Patrick   musique   rupture   stage   futur   Île de la réunion   ambition   Blogs Lyonnais   paroles   vacances   photos   langue anglaise   humour   optimisme   famille   alcool   Lyon   sexe   fin de vie étudiante   souvenirs   télévision   Paris   cinéma   bush   scolarité   romance de vie   bus   monotonie   Matrix   travail   enseignant   brevets logiciels   sida   séduction   Red Box   politique   coeur d'expatriation   Irlande   grève   soirée   moment de vie   amour   écriture   Madrid   8 décembre   constitution européenne   Freebox   The Darkness   Prague   europe   mal du pays   dos   influence   fin d'expatriation   foot    exs   liberté 
<< suivants

Vendredi 16 Octobre

categories Attends-moi [01h57] Attends-moi

Eric vient de rentrer. Après plus d'un an autour de la Chine. Il a vécu des moments extraordinaires, mais il n'a pas de mots pour les décrire. Il ressasse ces évènements dans sa tête en errant dans son petit appartement parisien. Il lui manque quelque chose.

Tous ces amis et des centaines d'inconnus lui ont démontré à quel point il avait de la chance d'avoir fait ce voyage. Il a vu de l'envie dans les yeux de ces interlocuteurs. Ils ont sans doute raison, mais il lui manque quelque chose.

Il a quitté son taf avant de partir. Il sait qu'il ne devrait pas avoir de grandes difficultés a en retrouver dans son domaine, et avec son expérience. Mais il n'a pas envie malgré ses galères de thunes. Sans doute, parce qu'il lui manque quelque chose.

Il s'en doutait, mais le savoir le détruit. Elle ne l'a pas attendu. Elle a déménagé, partie vivre avec un type à la Rochelle, des projets de mariage apparemment.

18 mois auparavant, il a fait ce choix : "Je pars. Pour nous deux, je ne sais pas ...".

Sa réponse résonne dans sa tête, il ne peut s'en défaire :

- "Tu sais, il y a deux sortes de vie : Les vies heureuses, et les vies qui ont un sens. Je ne t'en veux pas de faire ton choix, ne m'en veux pas de faire le mien ..."

Eric veut repartir. Vite.

:: commentaires(2) ::
prcdents >>
Valid HTML 4.01!
Valid CSS!
29895 pages vues sur ce post.
Page gnre en 0.467 s s - 12 requtes SQL (0.377 s).
Powered by Kitof's PhpBlogLib v0.3.1