Post-Eire - Génération Meetic.
Blog
 fin d'expatriation   photos   Noël   vacances   mal du pays   Blogs Lyonnais   Matrix   voyage   mon blog   stage   The Darkness   monotonie   passeport   St Patrick   femmes   blogosphère   futur   Erasmus   préparation d'expatriation   coeur d'expatriation   cinéma   Le Mouv'   Médias   interview   humour   tristesse   alcool    exs   amour   foot   célibat   rugby   parfum   paroles   geek   europe   personnage   enseignant   dos   télévision   sexe   self control   ambition   musique   sida   loose   retour d'expatriation   Madrid   Prague   fin de vie étudiante   famille   rupture   #echoes   souvenirs   langue anglaise   bus   constitution européenne   Lyon   scolarité   séduction   liberté   écriture   Dublin   cadeaux   calendar   travail   anniversaire   bush   Red Box   optimisme   nostalgie   post-synchro   romance de vie   couple   8 décembre   influence   Freebox   bonheur   brevets logiciels   grève   Irak   Île de la réunion   amphi   soirée   moment de vie   Paris   politique   Irlande   rapports humains 
<< suivants

Mardi 29 Novembre

categories Génération Meetic. [13h56] Génération Meetic.

/images/saut.pngIl y a une période dans la vie où on est le plus disponible pour penser à soi. C'est ces quelques années juste après s'être libéré de la pression parentale, et juste avant d'être submergé à son tour par la responsabilité d'être parent. Un jeune adulte tout juste sorti de sa crise d'adolescence résumerait ça en une phrase : "Quand nos parents nous ont cassé les couilles pendant les 20 premières années de notre vie, et que nos enfants nous les briseront durant les 20 prochaines, autant prendre un peu de répis.".

Bref, j'en suis là. Mais quel paradoxe !

On pourrait croire qu'un célibataire, comme François, essayera d'en profiter au maximum en multipliant les partenaires, sauf qu'il s'apercevra rapidement qu'une telle stratégie ne mène nulle part, si ce n'est de valoriser son instinct primaire tentant d'honorer toutes les femmes de la création, dont il faudra vite qu'il fasse le deuil. Il rentrera donc rapidement dans l'idée de trouver celle avec qui il pourra tout de même construire quelque chose.

Quant au mec casé, il ne trouvera son salut qu'au travers de la fusion où il faudra qu'il regarde dans la même direction que sa moitié durant cette période, au risque de tenter une crise d'indépendance qui risquerait de le faire chuter dans le premier cas.

En résumé beaucoup de gens de ma génération assimilent cette période à la recherche ou à la consolidation du meilleur partenaire possible, comme si le temps pressait, comme si cette recherche aboutissait un jour...

Je conclurais simplement en citant ma grand-mère : "A mon époque, on se posait beaucoup moins de questions que vous, c'est pas pour cela qu'on était moins heureux."


:: commentaires(15) ::
prcdents >>
Valid HTML 4.01!
Valid CSS!
11357 pages vues sur ce post.
Page gnre en 1.133 s s - 12 requtes SQL (1.041 s).
Powered by Kitof's PhpBlogLib v0.3.1