Post-Eire - Finish it off !
Blog
 photos   sida   Paris   grève   fin d'expatriation   vacances   loose   The Darkness   8 décembre   télévision   calendar   influence   liberté   Médias   Dublin   bush   coeur d'expatriation   célibat   Noël   optimisme   anniversaire   travail   bus   tristesse   passeport   rapports humains   dos   Erasmus   blogosphère   séduction   scolarité   post-synchro   paroles   ambition   femmes   monotonie   rugby   foot   constitution européenne   Blogs Lyonnais   voyage   romance de vie   mal du pays    exs   préparation d'expatriation   politique   personnage   amphi   bonheur   cadeaux   Lyon   cinéma   parfum   langue anglaise   Le Mouv'   couple   amour   moment de vie   mon blog   souvenirs   fin de vie étudiante   alcool   enseignant   europe   Île de la réunion   soirée   Freebox   sexe   interview   nostalgie   brevets logiciels   St Patrick   Irlande   famille   Madrid   rupture   Irak   musique   humour   retour d'expatriation   écriture   #echoes   self control   futur   stage   geek   Matrix   Red Box   Prague 
<< suivants

Mardi 17 Fvrier

categories Finish it off ! [21h25] Finish it off !

/images/trolley.pngPremier plan. Une grande table couverte de récipients de toutes sortes: Gobelets en plastiques, pintes, bouteilles. Il semble y avoir d'avantage de liquide éparpillé sur la table qu'à l'intérieur des verres.
Tout autour une vingtaine d'irlandaises. Leurs joues écarlates tranchent avec leur teint blanchâtre habituel; leurs yeux sont tout aussi rouges. Elles rient, elles hurlent, elles chantent, font de grands gestes, et dévisagent tout être du sexe masculin qui passe à proximité.

Second plan. Cinq espagnols, ayant apparement bu suffisamment pour passer une bonne soirée et pas encore trop pour ne pas qu'elle dégénère, dansent, ou plutôt s'agitent en rythme. Ils rient aux larmes, le bruit ambiant ne semble pas les empêcher pour continuer leur discussion; moyennant l'utilisation bien connue du "Je hurle en direction de ton oreille, tout en te postillonnant à la gueule".

Troisième plan. Un bassiste, une (!) batteuse et deux guitaristes dont un chanteur s'essayent à reprendre certains des morceaux de rock et de hard rock les plus connus de ces dernières années. Tentative plus que réussie puisqu'elle commence par LE morceau, et que le chanteur est le sosie de darkblob.

Quatrième plan. Le mur derrière la scène est percée par une grande double porte ornée d'une veilleuse représentant un signe universellement connu d'un bonhomme blanc sur fond vert tentant d'échapper aux flammes. Afin d'évacuer la chaleur et la fumée du pub, les deux battants sont grand ouverts. Devant cette aubaine pour resquilleurs, un imposant vigil tente d'occuper l'espace. Il tourne le dos à l'extérieur, en profitant pour matter le décolletée de la batteuse.
Derrière lui, 4 irlandais tentent d'imiter Jackass en passant régulièrement dans un sens puis dans l'ordre, accrochés comme ils le peuvent à un caddie poussé à toute vitesse par un cinquième.

Plan large. C'est la Rag Week à Dublin City University. Cinq jours non-stop de beuverie et autres activités étudiantes. Le pub du campus ne désemplit pas du matin au soir, une grue de saut à l'élastique trône au milieu la pelouse principale et rares sont ceux qui connaissent encore la ligne droite pour rentrer chez eux au petit matin.

Depuis quelques semaines, j'avais ce doute en moi. Est-ce que ce second semestre ne serait pas celui de trop ? Est-ce qu'il ne serait pas qu'une pâle copie de 5 premiers mois déjà épuisés ? Le meilleur n'est-il pas derrière moi ? Aujourd'hui je n'ai toujours pas cette réponse, mais cette Rag Week me donne un sérieux coup de pouce...

:: commentaire(1) ::
prcdents >>
Valid HTML 4.01!
Valid CSS!
8118 pages vues sur ce post.
Page gnre en 0.413 s s - 12 requtes SQL (0.32 s).
Powered by Kitof's PhpBlogLib v0.3.1