Post-Eire - 50,98%
Blog
 ambition   scolarité   Noël   sida   alcool   parfum   Blogs Lyonnais   moment de vie   romance de vie   fin d'expatriation   soirée   Dublin   cadeaux   voyage   passeport   nostalgie   constitution européenne   Erasmus   stage   St Patrick   préparation d'expatriation   Lyon   personnage   coeur d'expatriation   fin de vie étudiante   Madrid   retour d'expatriation   The Darkness   self control   Irak   écriture   rupture   couple   bus   famille   humour   influence   amour   célibat   paroles   télévision   femmes   Médias   souvenirs   monotonie   rapports humains   Red Box   optimisme   Irlande   mal du pays   anniversaire   vacances   photos   interview   mon blog   geek   bush    exs   musique   futur   Paris   Matrix   europe   enseignant   Prague   amphi   grève   brevets logiciels   séduction   Le Mouv'   travail   #echoes   Freebox   Île de la réunion   rugby   dos   8 décembre   cinéma   bonheur   post-synchro   loose   tristesse   foot   calendar   sexe   liberté   blogosphère   politique   langue anglaise 
<< suivants

Lundi 07 Juillet

categories 50,98% [13h48] 50,98%

/images/corsica.gifLes corses ont dit non. Non la reconnaissance de leur statut particulier, non la fusion de leurs deux dpartements. Soit.

Mais le gros problme subsiste je pense dans les raisons de ce non. Car vouloir donner au vote un compromis entre indpendance et rpression, on se retrouve avec les 2 extrmes contre le projet : Les partisans du tout rpression qui pensent que ce projet est un trop beau cadeau pour les indpendantistes, et ces derniers, extrmistes, qui pensent que ce projet ne va pas assez loin.

Je pense que le gouvernement avait conscience de cela, et comptez justement sur la majorit neutre et modre pour voter ce projet. Sauf qu' vouloir trop faire de ce projet une victoire personnelle, M Sarkozy a eu contre lui ses ennemis, qui ajouts aux fonctionnaires ont transform ce rfrendum, comme beaucoup d'autres rfrendum, en vote de confiance du gouvernement.

Je ne suis pas Corse, mais je trouve ce non bien regrettable, car la solution rpressive tant vaine, la solution diplomatique telle qu'elle tait dfinie me semblait la plus sage. Bien sr, on pouvait prendre l'hypothse que a n'aurait t qu'un premier pas des groupes indpendantistes qui auraient toujours demands plus, et ainsi ce projet n'aurait fait que repousser le problme, mais personnellement je prenais un autre pari : celui de l'orgueil.

En effet, chacun sait que le financement des groupes arms corses vient en grande partie des mafias installes sur l'le, qui auraient tout gagner du dpart de l'autorit franaise. Mais les recrutements de ces groupes arms ce fait parmi la population corse en jouant justement sur cette fibre nationaliste. Et je pense (certains diront peut-tre que je suis naf), que la simple reconnaissance d'un statut particulier de la Corse, de sa culture particulire et sa ncessit de diffrenciation, en aurait contenter beaucoup, mme si cette reconnaissance n'allait pas jusqu' l'indpendance. Et ce contentement aurait t un bon dbut pour commencer y voir plus clair en Corse...

Dommage...

:: commentaire(0) ::
prcdents >>
Valid HTML 4.01!
Valid CSS!
7871 pages vues sur ce post.
Page gnre en 0.166 s s - 12 requtes SQL (0 s).
Powered by Kitof's PhpBlogLib v0.3.1