Post-Eire - Renaud, Titi et surtout Manu
Blog
 Dublin   nostalgie   bush   The Darkness   vacances   préparation d'expatriation   travail   Noël   célibat   Irak   souvenirs   romance de vie   St Patrick   amphi   humour   soirée   parfum   Lyon   langue anglaise   voyage   self control   fin d'expatriation   Île de la réunion   Paris   influence   bus   sexe   liberté   Irlande   mal du pays   grève   constitution européenne   Le Mouv'   mon blog   séduction   loose   interview   Médias   monotonie   Blogs Lyonnais   bonheur   couple   blogosphère   sida   stage   coeur d'expatriation   famille   personnage   cadeaux   scolarité   paroles   retour d'expatriation   Matrix   geek   anniversaire   #echoes   tristesse   optimisme   calendar   alcool   amour   Prague    exs   post-synchro   moment de vie   fin de vie étudiante   ambition   rugby   Red Box   futur   femmes   8 décembre   Erasmus   rapports humains   télévision   foot   Freebox   dos   Madrid   photos   politique   passeport   europe   rupture   musique   cinéma   écriture   enseignant   brevets logiciels 
<< suivants

Dimanche 06 Avril

categories Renaud, Titi et surtout Manu [01h49] Renaud, Titi et surtout Manu

/images/renaud.jpgJe ne suis pas un grand fan de Renaud, mais j'ai beaucoup de respect pour sa musique et ses textes. Beaucoup de paroles des ses chansons resonnent parfois en echo aux propres évenements de ma vie, et je me suprend à fredonner telle ou telle musique dans le bus. Par contre j'ai beaucoup de fans dans mon entourage, des vrais fans qui adoptent parfois jusqu'au look, aux attitudes et qui possèdent évidemment tous les albums, depuis longtemps...

Ce soir, Renaud passait à Lyon, gros concert et tout mon petit entourage avait donc ses places en poche de longue date. Personnellement j'avais laisser traîner, puis abandonné en fin de compte car j'étais resté sur une trop mauvaise expérience il y a 2 ans : Renaud était passé à Lyon lors d'une sorte d'ultime tournée, j'avais assisté à ce concert triste et déprimant où je ne reconnaissait plus ce Renaud revendicateur et idéaliste au grand coeur que j'avais appris à connaître à travers ses albums; il avait le visage bouffi, la voix détruite et la mélancolie dans l'âme... L'alcool, la depression, la cigarette et la rupture sentimentale était malheureusement passés par là...

Mais à 18h00 ce soir, après un repas de famille prolongé (comme tous les repas de famille), un coup de fil... un désistement... une place à prendre... j'accepte. Au départ, j'étais plus dans un état d'esprit d'accompagnement que de réelle conviction.

Puis vint le concert qui n'eut rien à voir avec le précedent. Renaud semble avoir retrouvé la joie de vivre, les dialogues avec le public et ce petit truc en plus qui transforme le concert en une reelle communion. Sa voix ne s'est pas améliorée, il faut même reconnaitre que c'est même plutôt catastrophique à ce niveau là : Aucune modulation, aucun souffle, aucune nettete. Mais si l'on grince des dents et fronce des sourcils aux premiers couplets, on oublie au fur et à mesure du tour de chant. C'est n'est plus cela l'important et c'est même peut-être à ça qu'on reconnait le vrai talent d'un artiste, même si c'est moins évident en ce moment où l'on est dans une pleine période des chanteuses et des chanteurs à voix dont on ne jugent leur talent à travers cet organe.

Non Renaud et définitivement au dessus de cela et comme il le dit "J'ai hesité à arrêter, mais je ne voulais pas vous laissez seul avec Nolwenn, Jenifer et Jean-Pascal..."

Merci donc au "desistement" qui m'a permis de passer une bonne soirée...

:: commentaire(0) ::
prcdents >>
Valid HTML 4.01!
Valid CSS!
7838 pages vues sur ce post.
Page gnre en 0.556 s s - 12 requtes SQL (0.448 s).
Powered by Kitof's PhpBlogLib v0.3.1