Post-Eire - Reflexions Post-IRL
Blog
 Paris   musique   voyage   écriture   Île de la réunion   Erasmus   self control   couple   alcool   cadeaux   enseignant   bonheur   foot   télévision   parfum   nostalgie   scolarité   monotonie   rapports humains   bus   geek   passeport   futur   Noël   amphi   paroles   photos   8 décembre   bush   #echoes   langue anglaise   brevets logiciels   séduction   Médias   fin de vie étudiante   calendar   tristesse   ambition   interview   politique   Irak   femmes   Dublin   cinéma   soirée    exs   personnage   Madrid   constitution européenne   The Darkness   coeur d'expatriation   retour d'expatriation   St Patrick   Matrix   mal du pays   rupture   Lyon   Red Box   loose   Freebox   humour   dos   anniversaire   souvenirs   Prague   travail   vacances   Le Mouv'   stage   célibat   Blogs Lyonnais   fin d'expatriation   Irlande   préparation d'expatriation   romance de vie   blogosphère   mon blog   liberté   post-synchro   sexe   europe   amour   sida   rugby   famille   grève   moment de vie   influence   optimisme 
<< suivants

Lundi 31 Mars

categories Reflexions Post-IRL [10h52] Reflexions Post-IRL

/images/carapaces.jpgPasser de l'autre coté. Transformer le clavier en poignée de main. Expérience très sympathique.

Mais avec des personnalités si différentes qui se retrouvent autour d'une table, on retrouve indéniablement les mêmes codes de conduite :

- Le/la souffre-douleur : L'absent de service, facilement attaquable. Ca permet de combler les blancs, de relancer la conversation, de mettre tout le monde d'accord et surtout de faire rire la galerie reguliérement en fin de phrase pour éviter les bides.

- Réduire les conversations au plus petit dénominateur commun. Internet nous reunit, pourquoi parler d'autre chose que du NET. Valeur sûre, on est certain que tout sujet lancé à ce propos fera mouche.

- Inégalités des interventions. Blog ou pas blog, il y a indéniablement les mêmes catégories : Ceux qui parlent, et ceux qui écoutent...

Tous ces éléments n'ont rien de péjoratifs, ils sont naturels et tout le monde (moi y compris) y participe. Mais, tant qu'on en reste à ces étapes, on conserve nos carapaces, on reste dans le superficiel. Les conversations les plus interessantes restent les échanges réduits à 2 ou 3 personnes, on ne se toise plus, on ne se juge plus, on s'écoute et on partage. Mais un week-end est trop court pour permettre ce genre d'échanges, surtout le premier.

Ravi tout de même d'avoir pu rencontrer tous ces spécimens hauts en couleurs, ces personnalités riches que je n'aurais jamais connues autrement.

Experience à renouveler rapidement, et avec d'autres ;)

:: commentaire(0) ::
prcdents >>
Valid HTML 4.01!
Valid CSS!
10491 pages vues sur ce post.
Page gnre en 1.005 s s - 12 requtes SQL (0.858 s).
Powered by Kitof's PhpBlogLib v0.3.1