Post-Eire - musique
Blog
 mal du pays   cinéma   St Patrick   fin d'expatriation   brevets logiciels   foot   Dublin   rupture   scolarité   politique   Paris   stage   Médias   humour   Irak   constitution européenne   paroles   grève   Noël   rapports humains   photos   sexe   séduction   interview   personnage   bus   travail   nostalgie   #echoes   cadeaux   fin de vie étudiante   souvenirs   anniversaire   langue anglaise   vacances   musique   bush   télévision   retour d'expatriation   célibat   préparation d'expatriation   voyage   Le Mouv'   couple   amphi   Madrid   dos   liberté    exs   soirée   amour   blogosphère   Irlande   romance de vie   post-synchro   tristesse   femmes   mon blog   ambition   futur   sida   influence   parfum   Prague   famille   rugby   optimisme   Freebox   The Darkness   Matrix   europe   moment de vie   Blogs Lyonnais   8 décembre   calendar   Île de la réunion   self control   Red Box   bonheur   coeur d'expatriation   passeport   geek   alcool   Lyon   écriture   loose   monotonie   enseignant   Erasmus 

16 posts pour la cat�gorie 'musique'

<< suivants

Lundi 19 Décembre

categories Votre liberté de voir et d'écouter est en danger. [11h48] Votre liberté de voir et d'écouter est en danger.

/images/criminels.pngSi vous avez entendu parler du DADVSI, que l'on vous a demandé de signer la pétition, mais que tout ceci reste flou à vos yeux.

Et même si la première ligne de ce post reste pour vous du chinois, lisez ceci.

Puis, en votre âme et conscience, signez cette pétition pour défendre les artistes, la musique et le droit d'auteur.

Si vous voulez aller plus loin, agissez.

Si malgré tout cela, vous êtes encore dans le flou, voici une petite comparaison culinaire :

"Vous vous rendez compte, il y a des gens qui copient chez eux dans leur cuisine des recettes de plats qui sont vendus tout prêts par de grands groupes alimentaires.
Il y a des pirates de la cuisine qui font des copies de "boeuf bourguignon" chez eux avec des ingrédients achetés sur les marchés. Ils sont en train de foutre en l'air l'industrie alimentaire française et créent donc du chômage. De plus ils risquent de tomber malades en achetant des produits dont la provenance n'est pas garantie.

Il faut donc interdire les livres de cuisines, la vente des produits alimentaires non-manufacturés, les grand-mères, les cuisinières, les cocottes minutes...

Ne seront alors autorisés que les fours micro-ondes équipés d'un capteur permettant de reconnaître les barquettes munies d'une puce infalsifiable.
Ces puces serviront à authentifier la barquette et limiteront le nombre de fois que l'on peut réchauffer le produit.
Évidemment, seuls les grands groupes alimentaires pourront fabriquer des barquettes à puces.
Falsifier des puces, désactiver le capteur du four micro-onde, divulguer des informations sur le fonctionnement de ces puces sera très sévèrement puni par la loi.
Les consommateurs qui utiliseront ces barquettes pour réchauffer un autre produit seront fouettés en place publique.

Transposer le DADVSI à la cuisine impliquerait donc que :
- soit on mange au resto
- soit on se fait réchauffer une barquette findus dans un four micro-onde."

:: commentaire(1) ::

Vendredi 28 Octobre

categories Transferts. [00h36] Transferts.

/images/duck.pngEn fin de compte pourquoi penser à soi ? Puisque je peux me nourrir du sourire des autres, m'enrichir de conversations autour d'un verre, d'être heureux par procuration ?

Novembre arrive, et je n'ai toujours pas l'impression que l'été se soit terminé. Je traverse la ville en vélo, je n'ai pas besoin de musique, la danse des gens pressés autour de moi me suffit. Je les regarde, m'amuse à imaginer où ils vont, ce qu'ils font, d'où ils viennent.

Elle, fin de collège, début de lycée, elle fait des coeurs roses sur son agenda en attendant le bus. Je m'arrête au feu, le type à coté de moi fume fenêtres ouvertes dans sa punto bleue, il fredonne le dernier album de Bénabar amplifié par son autoradio bon marché. Feu vert, un cycliste me double, regard complice, une bouteille d'huile de massage dépasse de son porte bagage.

Appart'. Je programme les 10 albums de St Germain en ordre aléatoire pendant que la mousse de mon bain prend du volume. Je m'y glisse. Le téléphone à portée de main sonne, conversation reposante, anecdotes enrichissantes. Mes doigts se frippent, la température de l'eau devient tiède, séchage.

Je flâne d'une piéce à l'autre. Vadrouilles au hasard du net.

Je suis bien. Demain soir, quatre jours de congés pour partager cette béatitude avec d'autres. Reste juste à savoir qui...

:: commentaires(2) ::

Vendredi 21 Octobre

categories Petite Evasion. [00h07] Petite Evasion.

/images/grandlive.pngAu fait. Ce week-end sera, une fois encore, Parisien. Et Samedi soir, si vous me cherchez je serai ici.

Programmation secrète (ou pas), lieu magique, gens bien. Je devrais m'en sortir

[Edit: Photos ici]

:: commentaires(2) ::

Lundi 05 Avril

categories Grunge is dead. [14h33] Grunge is dead.

/images/slam.pngC'était moins de 2 semaines avant mes 13 ans : le 05 Avril 1994, mais on ne l'a appris que 3 jours plus tard. C'est mon père qui m'avait prévenu : "Tiens, y'a encore un de tes chanteurs drogués qui est mort aujourd'hui".

Bien sûr, j'avais un peu protesté face à une telle phrase provocatrice, par principe. Mais dans le fond il n'avait pas tort mon père. A l'époque pour moi, ce n'était qu'un chanteur de plus. Pour mon frère, âgé à l'époque de 18 ans, c'était déjà beaucoup plus. Pas étonnant vu que l'intégralité de ma culture musicale de l'époque passait par lui. On avait bien évidemment "Nevermind" et "In Utero" à la maison, et j'avais même copié "Rape Me" et "Smell Like Spirit" sur ma cassette BestOf à mettre dans mon Walkman quand j'allais au collège.

Mais tout de même, je le situais bien Kurt. Sa musique faisait partie de mes premiers pogos, lorsque c'était le moment des 4 morceaux rock violents lors des soirées dansantes de l'été. Y'avait aussi 'The Clash' et 'Lenny Kravitz' pour l'accompagner.

Par la suite, il est devenu une légende, un impressionnant phénomène de mode. Je me souviens de ces gamines de 14 ans qui s'étaient tuées, plusieurs années plus tard. Elles avaient à peine 10 lorsqu'il est mort.

Aujourd'hui nul ne semble contester son talent et son influence sur le rock. Nul doute qu'il sera un noeud très important dans l'arbre généalogique du rock. Mais tout ceci aurait-il pris les mêmes proportions s'il n'avait pas appuyé sur la détente il y a 10 ans ? Sa mort n'a-t-elle pas transformé un simple acteur de la scène rock en une légende incontournable ? Claude François ne serait-il pas un artiste démodé et ridiculisé s'il n'avait pas tenté de remettre cette foutue applique d'ampoule de salle de bains ?

:: commentaires(11) ::

Jeudi 18 Mars

categories Facile mais trop tentant. [17h41] Facile mais trop tentant.

/images/perdu.jpgIl est à genoux. Il pleure. Il ne sait pas vraiment ce qu'il fait ici, il a longtemps hésité. Tout lui parait si irréaliste maintenant, si artificiel par rapport à ce qu'il a vécu.

Mais on l'a poussé. Oui. Pourtant, Dieu seul sait comme il n'est pas d'un caractère influençable. Ho non. Mais ses amis ont été si présents pendant ces dernières années, qu'il a décidé de leur faire confiance. A eux.

Il s'était pourtant promis de ne pas craquer, jusqu'au dernier moment il a cru qu'il pourrait tenir, mais à la minute où tout s'est éclairé il s'est effondré. Trop d'émotion, trop longtemps, tant de chemin parcouru depuis...

Tout ceci a remué tant de choses depuis ces dernières semaines. Tant de polémiques, tant de conneries proférées.

Il commence tout doucement à reprendre conscience de son environnement. Depuis combien de temps il est là, à genoux, il n'en sait rien. Au fur et à mesure que le vacarme ambiant l'envahit, il se dégoute. Il se voit glorifié de cette manière, valorisé alors qu'il sait qu'il ne le mérite pas. Il a envie de fuir, de partir se cacher, se terrer.

Il se retourne. Ils sont là, ils l'attendent, ils le regardent. Puis vint le déclic. Il s'oublie l'espace d'un instant. Il a payé sa dette maintenant, même s'il se dégoutera jusqu'à la fin de ses jours, sa thérapie c'est la musique. Sa vie c'est la musique.

Serge semble avoir compris, il commence. Denis le suit. Un frisson parcourt les 55 000 personnes du Stade de France...

:: commentaire(1) ::

Jeudi 26 Février

categories Musicothérapie. [18h12] Musicothérapie.

/images/darkness.jpgA deux pas de la route que j'emprunte en bus tous les matins et tous les soirs, 5 morts et 17 blessés graves.

Un accident de bus en plein centre ville de Dublin. Ça aurait pu arriver à n'importe qui : un bus vide rentrant au dépot a percuté un second qui était en train de prendre des passagers... Sentiment troublant que de savoir que la mort a frappé au hasard si près de moi...

Comme souvent lors de ce genre de pensées génantes, on se protège, on oublie vite, et on se raccroche à d'autres évenements plus futiles, tels que la musique. Les Brit Awards par exemple :
Meilleur Album, Meilleur Groupe de Rock et Meilleur Groupe Anglais on ne pourra dorénavant plus ignorer The Darkness !

Lors de mon retour en France à Noël, seul Europe 2 diffusait un de leurs singles. Depuis je sais que le Mouv' s'y est mis, et d'autres sans doute. Tant mieux, je pense que le rock a d'autres moyens de se renouveler que via les groupes de teenagers à baggy short....

:: commentaires(7) ::

Dimanche 25 Janvier

categories Bouh ! [12h07] Bouh !

/images/porterhouse.jpgEn fait j'ai peur. Oui j'ai peur pour le week-end prochain.

Vu que les irlandais finissent raides bourrés en semaine, à quelques milligrammes du coma éthylique en week-end, et dans le caniveau couvert de vomi pour leurs anniversaires, j'ai peur.

J'ai peur car je sens tout le stress qu'ils accumulent depuis un mois. A chaque fois que j'en parle avec eux, ils me décrivent tous la soirée de vendredi prochain comme la soirée de leur vie. C'est apparement la seule chose qui les motive pour bosser. Donc j'ai peur.

Hier soir j'ai pas eu peur. Non. Hier soir, je me suis autorisé une petite pause dans ma vie d'hermite mal rasé qui passe sa journée à faire des allers-retours entre son PC et ses révisions. J'ai voulu retrouver ces rues, cette ambiance, et ces pubs immenses. Bien m'en a pris. Soirée trés sympa, avec un groupe de rock extraordinaire. Pas un de ses groupes de teenagers, guitare sur les genoux, voix d'assexué et baggy sur les mollets, non un vrai. La quarantaine bedonante, un look travaillé, et des reprises des Rolling Stones, des Gun's 'n Roses et de U2 à en couper le souffle. C'était bon. C'est ce genre de moments que j'ai envie de capturer pour le montrer à tous ces gens qui me sont chers et qui sont restés loin, là bas. Pour pouvoir dire : "Regarde comme c'est hallucinant !", pour montrer tous les petits détails qui transforment ce genre de soirée en dépaysement complet, et en petits bonheurs de la vie.

Mais des moments pareils, ça ne se capture malheureusement pas, ça se vit...

:: commentaires(2) ::

Jeudi 15 Janvier

categories Sesam ferme toi. [15h06] Sesam ferme toi.

/images/webradio2.gifDepuis quelques semaines je m'éclate avec mon Radio.Blog. Le produit en lui même posséde pas mal de défauts, mais c'est celui qui correspondait le plus à ce que je cherchais.

Une fois mis en ligne tous mes petits morceaux préférés, je me suis évidemment posé en cette question : "Est-ce bien légal tout ça ? Et si non qu'est ce que je risque ?". Selon ma petite logique et mon raisonnement personnel, pas grand chose : Je ne diffuse qu'une petite dizaine de morceaux, en qualité moyenne, et je n'offre pas de possibilité aisée de les télécharger. Je ne me fais pas d'argent de façon directe ou indirecte, et je fais même éventuellement un peu de publicité aux artistes (de façon toute marginale, bien entendue). Bon, tout ça c'est ma logique, et je me doutais bien qu'elle ne devait pas être du ressort de tout le monde.

Une rapide recherche me démontre que je ne suis pas le seul à me poser cette question, et m'aiguille vers ce que je craignais, le site de la SACEM.

La première info concrète que je trouve m'explique que je me situe dans la catégorie des WebRadios. :


Pour les webradios exploitées par un particulier ou un organisme à but non lucratif ne générant pas de recette via son site Internet, les conditions financières stipulent un forfait de 72,5 € HT par mois avec une majoration égale à 2,7 € HT par tranche de 100 000 pages vues par mois.

Sympathique, mais quelque chose me dit que faut pas déconner quand même, qu'il doit bien y avoir des gens qui réflechissent un peu à la SACEM et que des textes un peu plus réalistes ont dû être écrits (je sais, j'ai toujours été d'un naturel naïf).

Quoiqu'il en soit, j'insiste, et de lien en lien, je me dirige joyeusement vers la branche multimédia de cette dernière, la bien-nommée SESAM. Je trouve alors une catégorie faite pour moi :


- Vous êtes une personne physique et vous exploitez un site en votre nom.
- Votre site ne génère aucune recette directe ou indirecte (abonnement, publicité, sponsoring, produits dérivés…).
- Vous n'offrez aucune œuvre en téléchargement sur votre site, même gratuitement.
- Vous exploitez un maximum de 10 œuvres, quelque soit le type d'œuvre, par mois sur votre site.

Les conditions financières au 23 mai 2001 sont alors :

Forfait mensuel : 2 € HT
Forfait annuel : 20 € HT

Bon, voilà quelque chose qui me semble déjà plus réaliste (bien qu'illogique, pour les raison pré-citées).
Arrivé en si bon chemin, je me dis alors que je pourrais peut-être m'en sortir si je réduis les morceaux à une trentaine de secondes, genre des extraits musicaux, simplement pour donner un aperçu de ma playlist.

Manque de pot, ils ne semblent pas du même avis :


Dès lors qu'une oeuvre est reconnaissable, il faut une autorisation pour pouvoir l'utiliser et ce, quelle que soit la durée d'utilisation.
La mise en ligne d'une œuvre musicale sur internet nécessite, quel que soit la durée, la qualité et le format utilisé, l'autorisation préalable des titulaires de droit d'auteur et donc de SESAM si les œuvres sont représentées par la SACEM

Ainsi on en restera là : si je décide de conserver ma rubrique Music tout en entrant dans la légalité, il va falloir que je la réduise à 10 morceaux, et que je paye 20€ HT à la Sacem. Bien.

Maintenant, qu'est ce que je risque si je ne paye pas ?

"A priori", pas grand chose. La jurisprudence est apparement inexistence à ce sujet, et au pire on peut présager un mail musclé de la SACEM me demandant de bien vouloir retirer tout de suite ma diffusion illégale de musique. Mais bien évidemment, personne n'est à l'abris d'un coup de force de cette dernière et d'un procès pour l'exemple.

Cependant le plus à craindre est certainement que le site RadioBlogClub lui même soit attaqué. En effet, ce dernier ne se contente pas de diffuser le support, limitation qui le protégerait de toute attaque juridique. Non, il fournit la liste de l'ensemble des titres disponibles sur l'ensemble des Radio.Blog installés, constituant ainsi une importante base de données musicale, écoutable à la demande. Le principe est séduisant, et notre ami astro a monté, une fois de plus, un projet innovant et intéressant. On y retrouve en effet la même logique qui me faisait penser rester dans un certain cadre de légalité.

On regrettera cependant amérement qu'aucun avertissement légal ne soit placé nul part sur le site. Elément troublant qui peut malheureusement faire penser que le dépassement de la frontière légale est conscient, et que le flou juridique ainsi laissé est volontaire.

Si on ajoute à tout ceci le fait que de la publicité est présente sur le site, et que par conséquent un (très faible) revenu est généré, on aggrave le cas. Dommage...

A ce moment là de la reflexion, on peut me traiter de rabat-joie et de tirer la sonnette d'alarme sur un projet qui ne demandait rien à personne. Ouais, sauf que, jusqu'à preuve du contraire, nul n'est censé ignorer la loi, donc c'est là que le bas blesse...


Enfin, je ne suis pas juriste, et des erreurs de raisonnement ont pu être commises, c'est pourquoi j'invite toute personne compétente, ou pensant l'être, de me le faire savoir.

Quant à ma playlist, je m'accorde encore quelques jours de réflexion pour décider de son avenir... Reflexion en musique bien évidemment ;)

:: commentaires(12) ::

Vendredi 09 Janvier

categories Music ! [16h05] Music !

Un petit extrait de la playlist qui berce mes révisions et le bouclage du calendar.

Enjoy !

:: commentaires(5) ::

Samedi 13 Décembre

categories Touching me... [20h30] Touching me...

Vous écoutez l'hymne des soirées Erasmus. Pour moi, cette chanson restera définitivement celle de mon voyage ici, quoi qu'il advienne.

Désolé pour cette écoute forcée, c'est juste pour la journée, parce que j'ai envie ;)

:: commentaires(2) ::

Vendredi 28 Novembre

categories Résonance mortelle (bis) [21h09] Résonance mortelle (bis)

/images/amant.gifHeu, je veux pas dire, mais le dernier single de Kyo : "Je saigne encore", il est tout de même limite dangereux. Un type en pleine dépression sentimentale dont la nana vient de le quitter pour un autre, qui passe ses journées les yeux grands ouverts sur son lit à méditer comment il peut se procurer un flingue pour aller les buter tous les deux qui entend ça :

Il a … le droit de poser ses mains sur ton corps
Il a … le droit de respirer ton odeur
Il a … même droit aux regards qui le rendent plus fort
Et moi… la chaleur de ta voix dans mon cœur
Et ça fait mal, crois moi, une lame, enfoncée loin dans mon âme
Regarde en toi, même pas l’ombre d’une larme
Et je saigne encore, je souris à la mort, tout ce rouge sur mon corps
Je te blesse dans un dernier effort

Il aime caresser ton visage quand tu t’endors
Et toi tu te permets de dire encore, encore
Je sais que ce qui ne tue pas nous rend plus fort
Mais moi, mais moi je suis déjà mort
Et ça fait mal, crois moi, une lame enfoncée loin dans mon âme
Regarde en toi, même pas l’ombre d’une larme
Et je saigne encore, je souris à la mort, tout ce rouge sur mon corps
Je te blesse dans un dernier effort

Mais je saigne encore, je souris à la mort
Mais je saigne encore, tout ce rouge sur mon corps

Tout ce rouge sur mon corps


A la fin de la chanson, c'est pour lui qu'il l'achete son flingue. Non mais franchement, y'a pas idée de faire des chansons comme ça.

Y'a pas idée...

:: commentaires(4) ::

Samedi 15 Novembre

categories Résonance [15h15] Résonance

Une fois j'ai couché avec toi
Une fois j'ai juré, mais menti
Une fois j'suis parti sans rien dire
Une fois rentré avant minuit

Une fois j'me suis saoulé pour oublier
Une fois oublié que je buvais
Une fois j'me suis pris pour l'idole
Une fois j'ai tiré un play boy

Nananana Na Na Na
J'ai changé d'avis (x3)

Une fois papa et maman
Une fois la voisine et son amant
Une fois on m'a dit "Vas-y"
Une fois les pieds dans le tapis

Une fois je me suis teint les cheveux
Une fois "Dehors !", m'a dit mon vieux
Une fois je t'ai fait les poches
Une fois je me suis fait une moche

Nananana Na Na Na
J'ai changé d'avis (x6)

Une fois j'ai couché avec toi
Une fois j'ai juré, mais menti
Une fois j'ai dit merde à Dieu
Une fois je me lui laissé dire que...

Nananana Na Na Na
J'ai changé d'avis (x6)

Une fois j'ai couché avec toi

Arkol - J'ai changé d'avis

:: commentaires(2) ::

Dimanche 19 Octobre

categories Comme à la maison... [18h34] Comme à la maison...

/images/piaf.jpgSoirée très sympathique hier. Dans un premier temps, je suis allé voir un Hommage à Edith Piaf par une chanteuse du coin : Anne Bushnell.

Très sympathique, ambiance café théatre, petite salle très intime, et une atmosphère qui me plaisait malgré la majorité de têtes permanentées et grisonnantes.

L'accent anglais était prononcé, le français hésitant mais la voix était magnifique. Vous pouvez juger ici.

Ensuite un petit tour en ville, après avoir beaucoup cherché, nous nous sommes posés au "Café en Seine". Incrustation dans un enterrement de vie de jeune fille, et discussions très sympathiques qui m'ont fait du bien. Certainement celles que je cherchais depuis que je suis arrivé ici : Futiles, drôles et remémoratives.

Le plus hallucinant a été comme d'habitude la foule dans les rues. Il était plus de 3h du matin, et je vous laisse juger... Il n'y avait aucun évenement particulier, c'était un samedi soir comme les autres, et c'est pour cela que j'aime cette ville.

Juste un truc, les travaux nocturnes ne sont pas interdits ici, et le marteau piqueur à 3 heures du matin sous des fenètres d'habitations, c'est assez ahurissant !

Enfin, il a fallu rentrer, affronter les mouettes qui nous rappellent que nous sommes au bord de l'océan, et attendre un taxi, avec tout le monde.

Demain est un autre jour.


[Si vous avez un pb pour lire les videos : Le codec est là ]

:: commentaire(0) ::

Mardi 29 Juillet

categories Plaisir démodé. [16h40] Plaisir démodé.

/images/terreaux.gifWeek-end très sympathique. C'est lorsque je fais visiter cette belle ville de Lyon que je m'aperçois d'autant plus de ses charmes historiques. Ravi d'avoir rencontré cette belle et grande blonde helvète, ravi d'avoir eu ces discussions qui permettent de prendre un peu de recul sur sa propre vie... Ravi.

Moins ravi de souffrir encore de ce dos qui me fait comprendre cruellement qu'on ne peut pas maltraiter son corps eternellement, moins ravi de cette pile de paperasses qui s'ammoncellent sans que mon manque de sommeil me permette de m'en occuper.

La seule chose de positif dans cette journée d'hier que j'ai passé bloqué au lit, c'est la musique. Au hasard, d'un CD, d'un MP3 ou de la radio, peu importe, j'ai redécouvert Aznavour. Oui Aznavour. Cet artiste d'une autre génération, mais dont les textes possèdent une réalité et une justesse que peu ont égalé. Si vous prenez quelques instants, là maintenant, pour écouter "Comme ils disent...", "A ma fille", ou "Non, je n'ai rien oublié", je vous assure, vous ne le regretterez pas, et vous guerirez même quelques maux de l'âme, le temps d'une chanson...

:: commentaires(3) ::

Dimanche 06 Avril

categories Renaud, Titi et surtout Manu [01h49] Renaud, Titi et surtout Manu

/images/renaud.jpgJe ne suis pas un grand fan de Renaud, mais j'ai beaucoup de respect pour sa musique et ses textes. Beaucoup de paroles des ses chansons resonnent parfois en echo aux propres évenements de ma vie, et je me suprend à fredonner telle ou telle musique dans le bus. Par contre j'ai beaucoup de fans dans mon entourage, des vrais fans qui adoptent parfois jusqu'au look, aux attitudes et qui possèdent évidemment tous les albums, depuis longtemps...

Ce soir, Renaud passait à Lyon, gros concert et tout mon petit entourage avait donc ses places en poche de longue date. Personnellement j'avais laisser traîner, puis abandonné en fin de compte car j'étais resté sur une trop mauvaise expérience il y a 2 ans : Renaud était passé à Lyon lors d'une sorte d'ultime tournée, j'avais assisté à ce concert triste et déprimant où je ne reconnaissait plus ce Renaud revendicateur et idéaliste au grand coeur que j'avais appris à connaître à travers ses albums; il avait le visage bouffi, la voix détruite et la mélancolie dans l'âme... L'alcool, la depression, la cigarette et la rupture sentimentale était malheureusement passés par là...

Mais à 18h00 ce soir, après un repas de famille prolongé (comme tous les repas de famille), un coup de fil... un désistement... une place à prendre... j'accepte. Au départ, j'étais plus dans un état d'esprit d'accompagnement que de réelle conviction.

Puis vint le concert qui n'eut rien à voir avec le précedent. Renaud semble avoir retrouvé la joie de vivre, les dialogues avec le public et ce petit truc en plus qui transforme le concert en une reelle communion. Sa voix ne s'est pas améliorée, il faut même reconnaitre que c'est même plutôt catastrophique à ce niveau là : Aucune modulation, aucun souffle, aucune nettete. Mais si l'on grince des dents et fronce des sourcils aux premiers couplets, on oublie au fur et à mesure du tour de chant. C'est n'est plus cela l'important et c'est même peut-être à ça qu'on reconnait le vrai talent d'un artiste, même si c'est moins évident en ce moment où l'on est dans une pleine période des chanteuses et des chanteurs à voix dont on ne jugent leur talent à travers cet organe.

Non Renaud et définitivement au dessus de cela et comme il le dit "J'ai hesité à arrêter, mais je ne voulais pas vous laissez seul avec Nolwenn, Jenifer et Jean-Pascal..."

Merci donc au "desistement" qui m'a permis de passer une bonne soirée...

:: commentaire(0) ::

Mercredi 29 Janvier

categories Galvanisation [00h29] Galvanisation

/images/walkman.gifAu fait, je n'en ai pas encore parlé mais je l'ai eu ! Très pratique et super qualité. Du coup je retrouve les joies de prendre le bus et surtout de marcher en musique.

Avant (genre fin collège, début lycée), j'avais un walkman. Je m'éclatais à faire mes petites compil' K7, et je les écoutais sur le chemin du collège/lycée. Le problème c'est que je faisais rarement le trajet seul, et j'étais plus occupé à écouter les potins que ma musique... Du coup abandonné.

Ensuite (fin collège, début IUT), j'avais un discman. Vu que j'allais à l'IUT seul, ça me permettait de m'isoler. Les deux gros inconvénients étaient la durée de la batterie, et surtout la stabilité. Je sais pas comment je me débrouille, si j'ai une démarche particulièrement "bondissante" ou "déhanchée", mais même avec le super système japonais UPS-NOSHOCK-4000-XP12, mes CDs ils ont toujours sauté quand je marchais, du coup, abandonné.

Enfin, la classe, le lecteur MP3, plus de saut, stabilité abolue, batterie très raisonnable et souplesse d'utilisation. Bref, de quoi retrouver ces sensations que procure la musique, celles qui vous permettent de vous sentir très distant du décor qui vous entoure, celles qui vous galvanise et vous donnent cette forme de puissance totalement gratuite et creuse : Un Limp Bizkit à fond, et votre regard effraye même la petite vieille qui part au marché.

:: commentaire(0) ::
précédents >>
Valid HTML 4.01!
Valid CSS!
Page générée en 0.037 s s - 28 requêtes SQL (0.005 s).
Powered by Kitof's PhpBlogLib v0.3.1