Post-Eire - loose
Blog
 stage   coeur d'expatriation   femmes   photos   souvenirs   romance de vie   rupture   calendar   Irak   dos   geek   The Darkness   bush   foot   St Patrick   Matrix   musique   grève   blogosphère   nostalgie   sexe   bonheur   cinéma   self control   Le Mouv'   influence   travail   cadeaux   Lyon   voyage   amphi   alcool   post-synchro   Dublin   europe   vacances   passeport   paroles   anniversaire   loose   rugby   Blogs Lyonnais   séduction   famille   amour   moment de vie   8 décembre   Irlande   sida   couple   parfum   liberté   Prague   constitution européenne   politique   retour d'expatriation   mon blog   mal du pays   langue anglaise   soirée   futur   célibat   Paris   Madrid   télévision   Erasmus   Noël   optimisme   brevets logiciels   bus   fin de vie étudiante   personnage   ambition    exs   scolarité   humour   fin d'expatriation   rapports humains   interview   préparation d'expatriation   #echoes   tristesse   écriture   Red Box   Île de la réunion   monotonie   Freebox   Médias   enseignant 

4 posts pour la cat�gorie 'loose'

<< suivants

Jeudi 20 Octobre

categories Loose anti-cholestérol. [23h27] Loose anti-cholestérol.

/images/hamburger.pngQuelqu'un, dont j'ai oublié le nom mais qui fait (faisait) partie de cette caste très rare et select des gens d'#echoes, m'a dit il y a quelques années : Quand t'as plus rien à bloguer c'est que tout va bien.

Sur le fond, il avait pas tort, puisque tout allait bien jusqu'il y a encore un peu plus de 24h, quand, après une journée de dur labeur j'avais décidé de rentrer peinard chez moi afin de cultiver mon coté gros beauf devant un match de foot.

Pour parfaire le tableau, le timing étant un peu serré, je me dis naïvement : "Ha tiens, et si je me faisais un petit McDo, ça fait longtemps".

Ormis le fait qu'on était apparement plein à voir eu la même idée, et que j'ai dû attendre 20 bonnes minutes pour me faire servir, je m'organisait un petit menu tip top qui va bien (oui madame, avec des potatoes !).

Je chevauche ma monture (Outdoor Gitane, cadre 60, 21 vitesses) et file, cheveux au vent vers ma tanière où le match allait bientôt commencer.

Mais c'était sans compter l'instabilité du pack McDo à emporter. Premier virage, les poignées en carton lâchent, le tout percute violemment le sol, le contenu explose et se déverse sur la chaussée mouillée. Le bus qui me suivait pile, tout commme le flot de voitures derrière lui.

Je fais demi tour, reviens sur les lieux du drame, rien n'est récupérable. Les potatoes couvrent une superficie de 9m², mon hamburger est ouvert en deux dans une flaque, le gobelet vide 50cl flotte sur son ancien contenu. Seul mon Royal Cheese est encore dans son emballage mais à 10 mètres du reste, soit juste à coté de la voie opposée où des voitures lancées à 50km/h le frôle au centimétre.

Au péril de ma vie, sous les moqueries de toutes les personnes du bus, et des véhicules autour, j'arrive à sauver ce qu'il reste de mon repas. Je rentre alors penaud de cette loose, certes toute relative.

Ceci dit, on ne m'y reprendra plus.

:: commentaires(4) ::

Mercredi 05 Octobre

categories Tiens regardes, ça, ça va là... [11h51] Tiens regardes, ça, ça va là...

/images/lego.pngY'a des jours où tout va de travers. Où vous vous répétez inlassablement toute la journée que vous auriez mieux fait de rester au lit. Les nouvelles tombent les une après les autres, et vous achèvent toutes un peu plus. Des jours où la petite boule dans le ventre des journées looses fait son apparition.

Et puis, comme ça, sans prévenir le destin vous sourit, il vous fait un beau sourire, un joli clin d'oeil, vous offre une petite mousse en bonne compagnie, et vous apporte toutes les solutions sur un plateau. Tout s'emboîte alors magnifiquement bien dans votre esprit, tout devient clair.

J'aime bien quand la vie est simple comme un lego.

:: commentaire(1) ::

Lundi 26 Septembre

categories Acte manqué. [16h36] Acte manqué.

/images/chute.pngCe qui est rageant avec les petits échecs ou honte de la vie quotidienne c'est l'instantané que les témoins de votre loose retiendront de vous, puisque les occasions de vous rattraper ou de vous en sortir plus ou moins la tête haute se font le plus généralement très rares. C'est logique, presque trop humain, nous généralisons. Nous avons une facilité déconcertante à mettre les gens dans des petites cases, et ainsi s'attacher à la moindre de leurs faiblesses.

Si ajouté à tout cela, il se trouve que cet alèas est imprévisible, unique voir très loin de vos convictions propres, ou pire encore qu'il vous est déjà arrivé de vous moquer d'autrui en pareilles circontances, on obtient un clin d'oeil de la fatalité cruel mais peut-être mérité.

Alors vous acceptez cette fatalité avec humour, vous souriez, haussez les épaules, et vous vous moquez de vous-même, un peu.

Non, en fait le plus rageant dans ces petites looses de la vie quotienne c'est lorsqu'elles entraînent avec vous d'autres personnes qui s'en seraient bien passées. Et là vous ne pouvez que sourire bêtement en tentant tant bien que mal de vous rattraper aux branches qui craquent malheureusement sous votre poids.

Note pour plus tard : Penser au régime.

:: commentaire(1) ::

Mercredi 24 Mars

categories Hontable et Lamenteux [17h20] Hontable et Lamenteux

/images/star.pngVoilà 6 mois que je suis ici. Six mois à vivre sur mon petit nuage, à ne rencontrer que des gens bien, à ne vivre que des choses extraodinaires. Bref tout roule, tout coule. Je n'aurais pas pu rêver mieux.

Oui, mais voilà. Le bonheur, ça rend con, c'est bien connu. C'est ainsi que béa de naïveté, le sourire constant imprimé sur ma gueule, j'errais dans les rues de Dublin, quand la dure réalité, créee par des gens cons, éduqués dès leur petite enfance pour pourrir la vie des gens heureux, vint me claquer à la figure.

En effet, tout heureux de la nouvelle ligne Dublin-Lyon directe, ouverte par Aer-Lingus, je m'étais empressé de prendre des billets pour rentrer en France une petite semaine entre Noël et l'été. Billets à des prix très attractifs, mais bien entendu, ni remboursables, ni échangeables. Cela va de soit.

Puis, toujours accompagné de ma grande copine la connerie naïve, je m'aperçois que mon passeport vint à expirer mi-Mars. Pas de bol, il va falloir que je passe à l'ambassade pour faire corriger tout ça. En en parlant un peu autour de moi, on m'apprend qu'il suffit de proroger le dit-passeport pour le ralonger de 6 mois. Un simple coup de tampon :

[Rires à l'autre bout du téléphone] - Houlà, mais non. Ca fait bien lontemps qu'on ne proroge plus les passeports. Faut vous en faire faire un nouveau jeune homme. C'est 8 semaines de délai.

Vlan. L'impensable m'arrive. Je me retrouve bloqué en Irlande sans aucune possibilité de rentrer chez moi avec mon passeport périmé et ma carte d'identité me représentant à l'âge de mes dix ans, la raie au milieu et le beau col de chemise 80's dépassant de mon pull étriqué (périmée aussi depuis 4 ans). Le tout avec des billets d'avion non remboursables pour le vol de la première heure le 19 Avril.

Alors OK, je veux bien, je suis fautif. Se retrouver à l'autre bout de l'Europe avec des papiers d'identité périmés c'est pas très malin. Mais merde quoi. Je suis en Europe. La fameuse Europe qu'on essaye de construire, et je veux juste rentrer chez moi. Rien de plus.

Bref, brutalement descendu de mon nuage, je suis en train de lutter à droite à gauche, envoyant des mails, gesticulant, courant de bus en bus pour remplir tous les papiers possibles et imaginables pour établir mon passeport dans les plus brefs délais. Mission Impossible il parait, mais je vais essayer de garder confiance en ma petite étoile...

:: commentaires(10) ::
précédents >>
Valid HTML 4.01!
Valid CSS!
Page générée en 0.151 s s - 16 requêtes SQL (0.016 s).
Powered by Kitof's PhpBlogLib v0.3.1