Post-Eire - Halloween
Blog
 Matrix   Erasmus   Noël   parfum   scolarité   personnage   Red Box   blogosphère   foot   travail   Irlande   amphi   constitution européenne   Irak   couple   loose   Le Mouv'   Dublin   musique   mon blog   monotonie   passeport   famille   sexe   St Patrick   geek   Médias   langue anglaise   enseignant   anniversaire   rugby   moment de vie   politique   voyage   séduction   préparation d'expatriation   Freebox   vacances   alcool    exs   célibat   interview   photos   cadeaux   femmes   stage   europe   retour d'expatriation   8 décembre   tristesse   Prague   nostalgie   ambition   sida   soirée   influence   mal du pays   brevets logiciels   écriture   bush   self control   Lyon   rupture   amour   cinéma   bonheur   #echoes   rapports humains   futur   Madrid   grève   bus   coeur d'expatriation   Paris   Blogs Lyonnais   fin de vie étudiante   liberté   Île de la réunion   dos   The Darkness   optimisme   romance de vie   post-synchro   fin d'expatriation   télévision   paroles   humour   calendar   souvenirs 

1 posts pour la cat�gorie 'Halloween'

<< suivants

Jeudi 06 Novembre

categories Vite ! [10h28] Vite !

/images/forget.gifLes jours qui viennent de s'écouler ont été sans post. Pourtant le week-end dernier était riche en émotion, car comme chacun sait, il s'agissait d'Halloween, qui a certainement été d'avantage fêté ici qu'en France. Si on ajoute à ceci, le fait que 2 charmants gai-lurons lyonnais sont venus me rendre visite dans mon brouillard dublinois, on obtient des journées bien chargées.

Les photos d'Halloween seront bientôt en ligne, et elles valent certainement un post à elles toutes seules.

Mais pour l'heure, quelques mots sur l'environnement ambiant ici, qui semble décanter. Le temps de l'euphorie du dépaysement est passé, le rythme des soirées beauverie se ralenti, soulageant ainsi mon foie et mon banquier. J'en avais presque oublié que mes 14heures de cours par semaine, allaient aussi me générer d'autres heures de travail personnel.

La vie se décante mais l'important reste. Cette sensation de liberté, d'être ici à des milliers de kilomètres du lieu ou j'ai passé mes 22 dernières années. Je vis certainement ma dernière année avant une vie de con qui me tend les bras : Mon diplome sous le bras, métro boulot dodo, et nostalgie de ma vie estudiantine. Dernière année étudiante, alors pourquoi ne pas tout oublier ? Pourquoi ne pas vivre à 200km/h en se moquant de toutes les conséquences ? Vivre ici en permanence dans un état second pour ne rien regretter ? Pourquoi pas, je sens que ça vient...

Tout oublier, sauf l'essentiel... Allons-y.

:: commentaires(6) ::
prcdents >>
Valid HTML 4.01!
Valid CSS!
Page gnre en 0.141 s s - 13 requtes SQL (0.027 s).
Powered by Kitof's PhpBlogLib v0.3.1