Post-Eire
Blog
 blogosphère   politique   Erasmus   Noël   Red Box   Freebox   optimisme   calendar   personnage   8 décembre   loose   moment de vie   rupture   souvenirs   couple   bush   amour   Le Mouv'   dos   europe   constitution européenne   bonheur   cadeaux   self control   mal du pays   parfum   interview   #echoes   voyage   tristesse   musique   célibat   retour d'expatriation   rapports humains   famille   rugby   femmes   post-synchro   passeport   ambition   stage   Lyon   influence   travail   coeur d'expatriation   monotonie   vacances   Irak   Médias   sida   The Darkness   St Patrick   paroles   humour   brevets logiciels   télévision   bus   scolarité   fin d'expatriation   nostalgie   fin de vie étudiante   soirée   Matrix   Prague   romance de vie   langue anglaise   amphi   Irlande   Blogs Lyonnais   séduction   Paris   futur   enseignant   anniversaire   geek   sexe   alcool   Madrid   Île de la réunion   écriture    exs   foot   liberté   cinéma   mon blog   grève   préparation d'expatriation   photos   Dublin 
<< suivants

Mercredi 04 Janvier

categories Ça, c'est fait. [13h58] Ça, c'est fait.

/images/excuse.png
Bon, il semble que la période y soit propice.
On peut difficilement faire autrement de toutes façons.
Ne pas s'y plier pourrait être considéré comme du vice.
N'imaginez pas que j'ai abusé de la boisson,
Etant donné les circontances, je me devais juste de tenter un peu d'originalité.

Autant j'aurai pu me contenter d'une seule phrase.
Nul doute que l'effet aurait cependant été délayé.
Nuancez cependant le sens de ces rimes nazes.
Estimez vous heureux que je n'ai pas choisi ma seconde idée.
Emportez simplement avec vous ces premières lettres avec toute ma sincérité.

:: commentaires(3) ::

Lundi 19 Dcembre

categories Votre liberté de voir et d'écouter est en danger. [11h48] Votre liberté de voir et d'écouter est en danger.

/images/criminels.pngSi vous avez entendu parler du DADVSI, que l'on vous a demandé de signer la pétition, mais que tout ceci reste flou à vos yeux.

Et même si la première ligne de ce post reste pour vous du chinois, lisez ceci.

Puis, en votre âme et conscience, signez cette pétition pour défendre les artistes, la musique et le droit d'auteur.

Si vous voulez aller plus loin, agissez.

Si malgré tout cela, vous êtes encore dans le flou, voici une petite comparaison culinaire :

"Vous vous rendez compte, il y a des gens qui copient chez eux dans leur cuisine des recettes de plats qui sont vendus tout prêts par de grands groupes alimentaires.
Il y a des pirates de la cuisine qui font des copies de "boeuf bourguignon" chez eux avec des ingrédients achetés sur les marchés. Ils sont en train de foutre en l'air l'industrie alimentaire française et créent donc du chômage. De plus ils risquent de tomber malades en achetant des produits dont la provenance n'est pas garantie.

Il faut donc interdire les livres de cuisines, la vente des produits alimentaires non-manufacturés, les grand-mères, les cuisinières, les cocottes minutes...

Ne seront alors autorisés que les fours micro-ondes équipés d'un capteur permettant de reconnaître les barquettes munies d'une puce infalsifiable.
Ces puces serviront à authentifier la barquette et limiteront le nombre de fois que l'on peut réchauffer le produit.
Évidemment, seuls les grands groupes alimentaires pourront fabriquer des barquettes à puces.
Falsifier des puces, désactiver le capteur du four micro-onde, divulguer des informations sur le fonctionnement de ces puces sera très sévèrement puni par la loi.
Les consommateurs qui utiliseront ces barquettes pour réchauffer un autre produit seront fouettés en place publique.

Transposer le DADVSI à la cuisine impliquerait donc que :
- soit on mange au resto
- soit on se fait réchauffer une barquette findus dans un four micro-onde."

:: commentaire(1) ::

Dimanche 18 Dcembre

categories Pretexte blogosphérique. [23h50] Pretexte blogosphérique.

/images/mug_beer.pngLe problème lorsqu'on a beaucoup de choses à écrire, c'est qu'elles se bousculent dans la zone du formalisme, et malheureusement, je ne peux actuellement formaliser qu'une idée à la fois.

Je ne vais donc ici, parler pour l'instant que de ma soirée de vendredi. C'est ce genre de soirées, il y a encore quelques mois, dont je me serais demandé pendant des heures, pourquoi, au diable, j'avais décidé de m'y rendre. En effet, mon taux de connaissance à une soirée blogs lyonnais étant proche du néant, j'avançais ainsi dans l'inconnu le plus total.

Calé sur un rythme habituel, je ne pouvais décemment pas arriver à l'heure, pensant que je serais loin d'être le seul à avoir une vie après 19h, je découvris avec surprise une tablée pleine de convives (mais où est donc passé le 1/4 d'heure lyonnais ?). Et, chose encore plus surprenante, je découvris même quelques visages connus.

Je pus alors, caser une demie fesse qu'on m'accorda bien élégamment, à cette table, entouré de gens dont j'ignorais jusqu'à la seule chose qui pouvait me relier à eux : Leur blog.

Parmi les premières leçons que j'ai tiré en arrivant, c'est qu'à force de trop traîner avec les baroudeurs de la préhistoire du blog francophone (j'ai nommé la communauté des gens bien, #echoes), il m'arrive de me surprendre en flagrant délit de vieux con qui était là "avant". Avant quoi ? Je me le demande encore.

Dans cette taverne, nommée le Ninkasi Ferrandière, lieu étrange aux serveurs aussi aimables qu'un car de supporters lillois après une cuisante défaite du LOSC, s'installa doucement le pourquoi de ma venue ici : La richesse des autres.

Évidemment, malgré ma thérapie intensive, l'Irlande a eu raison de mes conversations, ainsi que ma phycho-sociologie de PMU sur les rapports hommes-femmes. La bière aidant, je n'ai même pas pu résister à alimenter des trolls de geeks.

Bref une très bonne soirée, même si je ne suis pas persuadé que le fait de me découvrir des voisines en pleine préparation de périple canadien, m'aide dans mon travail permanent d'acceptation du quotidien, tant les efforts pour ne pas raviver par procuration la flamme de l'expatriation dans mes yeux sont constants.

à suivre, donc...

[Photos ici]

:: commentaires(11) ::

Vendredi 16 Dcembre

categories Joyeux non-anniversaire estival. [13h33] Joyeux non-anniversaire estival.

/images/paquet.pngJ'ai un blocage avec l'obligation d'offrir. J'adore faire plaisir à ceux qui comptent pour moi, faire des cadeaux, mais je trouve toujours dommage de réduire cela à quelques fêtes dédiées : Anniversaire, Noël, Fête des pères, Fête des mères. Je trouve qu'il y a gaspillage du plaisir d'offrir.

Imaginons qu'au lieu de recevoir 5 cadeaux le même jour pour Noël ou votre anniversaire, vous les receviez étalés sur une période de plusieurs semaines. Je trouve que ça prolonge ces bons moments, et ça présente l'avantage de valoriser les cadeaux que chacun a pu vous faire.

Voilà pourquoi, j'ai toujours du mal à me forcer à offrir quelque chose, parce qu'il faut, parce que ne pas le faire vexerait. Cette idée sous-entend qu'offrir quelque chose à ce moment là sera considéré comme normal, c'est tout juste si ça fera plaisir.

C'est dans cette logique que j'offre souvent des choses aux gens quand ils ne s'y attendent pas, lorsqu'il n'y a pas forcément de raison, mais plutôt lorsque je trouve quelque chose qui pourrait leur plaire ou à un moment de leur vie où ils en ont le plus besoin.

Un petit merci loin de tout anniversaire, et fêtes obligées a beaucoup plus de valeur à mes yeux, qu'un grand merci sous le sapin.

[Info de dernière minute : Ce soir, je serai , et vous ? ]

:: commentaires(4) ::

Dimanche 11 Dcembre

categories Lueurs des gônes. [13h34] Lueurs des gônes.

/images/bougie.pngLes grandes vacances et autres colonies ont ceci de troublant quand on est encore qu'un enfant, ou un jeune adolescent, de pouvoir mélanger l'espace de quelques semaines plusieurs régions de France.

A cet âge là, on a beau le savoir, on est notamment mis face à nos différences culturelles et linguisitiques au sein de notre même pays. Entre chocolatines pour les uns, accent prononcé pour les autres, et multiples expressions étranges, c'est à cet âge là que j'ai vraiment pris conscience de la spécificité locale du 8 décembre en tant qu'éternel lyonnais.

Cet excitation du 8 décembre au soir quand je rentrai fébrile de l'école, la nuit était en train de tomber, les premières bougies apparaissaient aux fenêtres. J'étais pressé, je pignais d'impatience, mais mes parents retardaient judicieusement le bon moment afin d'être sûr que je sois couché lorsqu'elles allaient s'éteindre.

Puis ils sortaient le vieux carton que l'on sait jamais où ranger, casé en fin de compte à coté des décorations de Noël, duquels ils sortaient les verres poussiéreux et le stock de bougies. Plus les années passaient, plus j'avais le droit d'intervenir sur le processus méticuleux : Déballer les verres, y placer les bougies, allumer les bougies, et surtout placer doucement les verres sur le rebord de la fenêtre.

Jeudi soir, pour la première fois j'ai posé mes propres bougies au bord de mes fenêtres, avec toujours la même angoisse de les faire tomber.

Se balader dans les rues de Lyon un soir de 8 décembre est vraiment quelque chose à faire une fois dans sa vie, car aucune photo ne pourra transmettre ce spectacle qu'aucune rue de la ville ne se refuse à accueillir.

Le lendemain, j'ai toujours ce petit pincement au coeur de retrouver ces verres froids posés sur le bord de la fenêtre, à l'intérieur desquels une petite méche noircie devient la seule preuve de la lueur de la veille.

Aujourd'hui, je ne sais pas où ranger ces verres, sans doute parce que je n'ai toujours pas encore trouvé de place pour mes décorations de Noël...

:: commentaires(8) ::

Samedi 03 Dcembre

categories LyonCarnet, Blogdunum, et autres Apéros... [13h49] LyonCarnet, Blogdunum, et autres Apéros...

/images/aperoblog.pngMes pérégrinations blogosphériques ont toujours été très parisiennes, (#echoes oblige), quelques fois Toulousaines, mais encore trop rarement Lyonnaises.

J'ai une opportunité de rattraper une fois de plus ce retard grâce à un Apéro Blog des Gônes, qui s'avère pour l'instant assez sympathique.

Reste à confirmer et à savoir qui j'aurai l'honneur d'y croiser.

Avis aux amateurs.

:: commentaires(3) ::

Mercredi 30 Novembre

categories Crime pour irresponsables. [21h45] Crime pour irresponsables.

/images/rubanrouge.pngJ'ai longuement hésité. Surtout lorsque je me suis aperçu que demain était le 1 décembre, journée mondiale de lutte contre le SIDA. Mon débat interne était de savoir s'il pouvait être considéré comme criminel de communiquer des chiffres à priori rassurant sur le VIH.

Parce qu'il ne faut pas se leurrer si de tels chiffres, pourtant officiels, ne sont pas connus du grand public c'est bien dans une logique de ne pas rassurer la population à ce sujet. Certainement de peur que cette dernière développe un laisser-aller dévastateur.

Et puis, je me suis demandé si la lecture de ces chiffres avait modifié mon propre comportement. En réalité non, je ne suis sans doute pas assez inconscient pour remettre ma vie entre les mains de statistiques, et surtout pas assez con pour utiliser ces dernières pour justifier un quelconque rapport non-protégé.

Les chiffres en question portent sur les probabilités de transmission en cas de rapport non protégé avec un séropositif. La source est celle du ministére de la santé :

Anal réceptif : 5 à 30 pour 1000.
Vaginal réceptif : 0,3 à 0,7 pour 1000.
Vaginal insertif : 0,2 à 0,5 pour 1000.
Anal insertif : 0,1 à 1,85 pour 1000.
Oral réceptif ou insertif : quasi nul.


Comme expliqué ici, avec un partenaire de statut HIV inconnu, il faut multiplier ce risque par la probabilité que cet inconnu(e) soit HIV positif, soit 1 sur 1000 dans la population générale.

Ce qui porte à un sur un million le risque de contamination pour un rapport hétérosexuel classique avec un partenaire non-bisexuel, non-toxicomane.

Au travers de ces chiffres que certains trouveront sans doute "rassurants" (personnellement, j'avais en tête un risque de transmission bien au delà des 50% pour un rapport non protégé avec un séropositif), le but n'est pas de démobiliser vis à vis de l'épidémie, qui, ne l'oublions pas, est loin d'être affaiblie, mais juste de rassurer un peu ceux qui attendent fébrilement leurs résultats. Je ne sais que trop bien à quel point cette attente est insoutenable.

:: commentaires(4) ::

Mardi 29 Novembre

categories Génération Meetic. [13h56] Génération Meetic.

/images/saut.pngIl y a une période dans la vie où on est le plus disponible pour penser à soi. C'est ces quelques années juste après s'être libéré de la pression parentale, et juste avant d'être submergé à son tour par la responsabilité d'être parent. Un jeune adulte tout juste sorti de sa crise d'adolescence résumerait ça en une phrase : "Quand nos parents nous ont cassé les couilles pendant les 20 premières années de notre vie, et que nos enfants nous les briseront durant les 20 prochaines, autant prendre un peu de répis.".

Bref, j'en suis là. Mais quel paradoxe !

On pourrait croire qu'un célibataire, comme François, essayera d'en profiter au maximum en multipliant les partenaires, sauf qu'il s'apercevra rapidement qu'une telle stratégie ne mène nulle part, si ce n'est de valoriser son instinct primaire tentant d'honorer toutes les femmes de la création, dont il faudra vite qu'il fasse le deuil. Il rentrera donc rapidement dans l'idée de trouver celle avec qui il pourra tout de même construire quelque chose.

Quant au mec casé, il ne trouvera son salut qu'au travers de la fusion où il faudra qu'il regarde dans la même direction que sa moitié durant cette période, au risque de tenter une crise d'indépendance qui risquerait de le faire chuter dans le premier cas.

En résumé beaucoup de gens de ma génération assimilent cette période à la recherche ou à la consolidation du meilleur partenaire possible, comme si le temps pressait, comme si cette recherche aboutissait un jour...

Je conclurais simplement en citant ma grand-mère : "A mon époque, on se posait beaucoup moins de questions que vous, c'est pas pour cela qu'on était moins heureux."


:: commentaires(15) ::

Lundi 28 Novembre

categories Le progrès de l'aigri. [13h30] Le progrès de l'aigri.

/images/revolution.pngLa motivation induit le progrès. Or les hommes les plus motivés ont toujours été les plus révoltés, les mécontents, les révolutionnaires.
Ceux qui ne pouvaient se contenter de leur présent, qui ne pouvaient se résoudre à la fatalité de leurs conditions de vie.

En extrapolant les théories de Darwin, on peut en déduire que l'évolution de l'homme a sélectionné d'avantage ces révoltés et ces mécontents, plutôt que les fatalistes conservateurs qui s'endorment sur leur quotidien.

C'est dans doute pour ces raisons que l'homme au sens large est toujours mécontent, il veut toujours ce qu'il n'a pas, qu'il a tant de mal à se contenter, à se résoudre. Sans doute pour cela que le naturel de l'homme est aigri, pessimiste, dépressif et envieux.

A contre courant de mon évolution, je ne devrai pas faire de vieux os.

:: commentaires(3) ::

Jeudi 24 Novembre

categories Retour à la réalité. [18h19] Retour à la réalité.

/images/vortex.pngDe retour. Petit coin de paradis au milieu de l'océan indien, cette évasion était, je pense, devenue une nécessité pour mon équilibre psychologique. Une vraie bouffée d'oxygène pour relancer la machine.

La recharge de mes batteries s'est faite à base de plongée, de parapente, de randonnées, de volcan, de cascades, et autres plages paradisiaques (ou pas). La belle vie à 35°C idéale pour faire le vide dans ma tête loin de tous mes tourments de métropole.

Mais la sortie de l'avion à 1°C fut des plus agressives, tout comme le retour au travail, le décalage horaire et autres mails en retard. En parlant de mails, tous ceux envoyés entre le 10/11 et aujourd'hui sont passés à la trappe suite à une de mes merveilleuses bourdes, merci donc de réitérer à souhait.

Non, vraiment, je serai bien resté là bas, en plus je n'ai même pas eu le temps de filmer le vortex de vidange d'une baignoire dans l'hémisphère sud.

:: commentaires(2) ::
prcdents >>
Valid HTML 4.01!
Valid CSS!
Page gnre en 0.222 s s - 21 requtes SQL (0.092 s).
Powered by Kitof's PhpBlogLib v0.3.1