Post-Eire
Blog
 Erasmus   geek   anniversaire    exs   tristesse   amphi   nostalgie   enseignant   coeur d'expatriation   europe   vacances   télévision   mon blog   scolarité   calendar   monotonie   Irak   parfum   brevets logiciels   constitution européenne   écriture   humour   romance de vie   passeport   bush   grève   influence   stage   famille   foot   séduction   rupture   Matrix   bonheur   photos   fin d'expatriation   paroles   sexe   rapports humains   célibat   Prague   soirée   musique   Noël   St Patrick   préparation d'expatriation   femmes   Paris   alcool   couple   Blogs Lyonnais   Freebox   Le Mouv'   langue anglaise   Île de la réunion   interview   moment de vie   #echoes   politique   liberté   8 décembre   loose   voyage   personnage   Lyon   optimisme   blogosphère   souvenirs   bus   fin de vie étudiante   amour   Dublin   futur   Madrid   self control   travail   Médias   retour d'expatriation   ambition   cadeaux   cinéma   Red Box   dos   Irlande   mal du pays   post-synchro   The Darkness   sida   rugby 
<< suivants

Dimanche 11 Dcembre

categories Lueurs des gnes. [13h34] Lueurs des gnes.

/images/bougie.pngLes grandes vacances et autres colonies ont ceci de troublant quand on est encore qu'un enfant, ou un jeune adolescent, de pouvoir mlanger l'espace de quelques semaines plusieurs rgions de France.

A cet ge l, on a beau le savoir, on est notamment mis face nos diffrences culturelles et linguisitiques au sein de notre mme pays. Entre chocolatines pour les uns, accent prononc pour les autres, et multiples expressions tranges, c'est cet ge l que j'ai vraiment pris conscience de la spcificit locale du 8 dcembre en tant qu'ternel lyonnais.

Cet excitation du 8 dcembre au soir quand je rentrai fbrile de l'cole, la nuit tait en train de tomber, les premires bougies apparaissaient aux fentres. J'tais press, je pignais d'impatience, mais mes parents retardaient judicieusement le bon moment afin d'tre sr que je sois couch lorsqu'elles allaient s'teindre.

Puis ils sortaient le vieux carton que l'on sait jamais o ranger, cas en fin de compte cot des dcorations de Nol, duquels ils sortaient les verres poussireux et le stock de bougies. Plus les annes passaient, plus j'avais le droit d'intervenir sur le processus mticuleux : Dballer les verres, y placer les bougies, allumer les bougies, et surtout placer doucement les verres sur le rebord de la fentre.

Jeudi soir, pour la premire fois j'ai pos mes propres bougies au bord de mes fentres, avec toujours la mme angoisse de les faire tomber.

Se balader dans les rues de Lyon un soir de 8 dcembre est vraiment quelque chose faire une fois dans sa vie, car aucune photo ne pourra transmettre ce spectacle qu'aucune rue de la ville ne se refuse accueillir.

Le lendemain, j'ai toujours ce petit pincement au coeur de retrouver ces verres froids poss sur le bord de la fentre, l'intrieur desquels une petite mche noircie devient la seule preuve de la lueur de la veille.

Aujourd'hui, je ne sais pas o ranger ces verres, sans doute parce que je n'ai toujours pas encore trouv de place pour mes dcorations de Nol...

:: commentaires(8) ::

Samedi 03 Dcembre

categories LyonCarnet, Blogdunum, et autres Apros... [13h49] LyonCarnet, Blogdunum, et autres Apros...

/images/aperoblog.pngMes prgrinations blogosphriques ont toujours t trs parisiennes, (#echoes oblige), quelques fois Toulousaines, mais encore trop rarement Lyonnaises.

J'ai une opportunit de rattraper une fois de plus ce retard grce un Apro Blog des Gnes, qui s'avre pour l'instant assez sympathique.

Reste confirmer et savoir qui j'aurai l'honneur d'y croiser.

Avis aux amateurs.

:: commentaires(3) ::

Mercredi 30 Novembre

categories Crime pour irresponsables. [21h45] Crime pour irresponsables.

/images/rubanrouge.pngJ'ai longuement hsit. Surtout lorsque je me suis aperu que demain tait le 1 dcembre, journe mondiale de lutte contre le SIDA. Mon dbat interne tait de savoir s'il pouvait tre considr comme criminel de communiquer des chiffres priori rassurant sur le VIH.

Parce qu'il ne faut pas se leurrer si de tels chiffres, pourtant officiels, ne sont pas connus du grand public c'est bien dans une logique de ne pas rassurer la population ce sujet. Certainement de peur que cette dernire dveloppe un laisser-aller dvastateur.

Et puis, je me suis demand si la lecture de ces chiffres avait modifi mon propre comportement. En ralit non, je ne suis sans doute pas assez inconscient pour remettre ma vie entre les mains de statistiques, et surtout pas assez con pour utiliser ces dernires pour justifier un quelconque rapport non-protg.

Les chiffres en question portent sur les probabilits de transmission en cas de rapport non protg avec un sropositif. La source est celle du ministre de la sant :

Anal rceptif : 5 30 pour 1000.
Vaginal rceptif : 0,3 0,7 pour 1000.
Vaginal insertif : 0,2 0,5 pour 1000.
Anal insertif : 0,1 1,85 pour 1000.
Oral rceptif ou insertif : quasi nul.


Comme expliqu ici, avec un partenaire de statut HIV inconnu, il faut multiplier ce risque par la probabilit que cet inconnu(e) soit HIV positif, soit 1 sur 1000 dans la population gnrale.

Ce qui porte un sur un million le risque de contamination pour un rapport htrosexuel classique avec un partenaire non-bisexuel, non-toxicomane.

Au travers de ces chiffres que certains trouveront sans doute "rassurants" (personnellement, j'avais en tte un risque de transmission bien au del des 50% pour un rapport non protg avec un sropositif), le but n'est pas de dmobiliser vis vis de l'pidmie, qui, ne l'oublions pas, est loin d'tre affaiblie, mais juste de rassurer un peu ceux qui attendent fbrilement leurs rsultats. Je ne sais que trop bien quel point cette attente est insoutenable.

:: commentaires(4) ::

Mardi 29 Novembre

categories Gnration Meetic. [13h56] Gnration Meetic.

/images/saut.pngIl y a une priode dans la vie o on est le plus disponible pour penser soi. C'est ces quelques annes juste aprs s'tre libr de la pression parentale, et juste avant d'tre submerg son tour par la responsabilit d'tre parent. Un jeune adulte tout juste sorti de sa crise d'adolescence rsumerait a en une phrase : "Quand nos parents nous ont cass les couilles pendant les 20 premires annes de notre vie, et que nos enfants nous les briseront durant les 20 prochaines, autant prendre un peu de rpis.".

Bref, j'en suis l. Mais quel paradoxe !

On pourrait croire qu'un clibataire, comme Franois, essayera d'en profiter au maximum en multipliant les partenaires, sauf qu'il s'apercevra rapidement qu'une telle stratgie ne mne nulle part, si ce n'est de valoriser son instinct primaire tentant d'honorer toutes les femmes de la cration, dont il faudra vite qu'il fasse le deuil. Il rentrera donc rapidement dans l'ide de trouver celle avec qui il pourra tout de mme construire quelque chose.

Quant au mec cas, il ne trouvera son salut qu'au travers de la fusion o il faudra qu'il regarde dans la mme direction que sa moiti durant cette priode, au risque de tenter une crise d'indpendance qui risquerait de le faire chuter dans le premier cas.

En rsum beaucoup de gens de ma gnration assimilent cette priode la recherche ou la consolidation du meilleur partenaire possible, comme si le temps pressait, comme si cette recherche aboutissait un jour...

Je conclurais simplement en citant ma grand-mre : "A mon poque, on se posait beaucoup moins de questions que vous, c'est pas pour cela qu'on tait moins heureux."


:: commentaires(15) ::

Lundi 28 Novembre

categories Le progrs de l'aigri. [13h30] Le progrs de l'aigri.

/images/revolution.pngLa motivation induit le progrs. Or les hommes les plus motivs ont toujours t les plus rvolts, les mcontents, les rvolutionnaires.
Ceux qui ne pouvaient se contenter de leur prsent, qui ne pouvaient se rsoudre la fatalit de leurs conditions de vie.

En extrapolant les thories de Darwin, on peut en dduire que l'volution de l'homme a slectionn d'avantage ces rvolts et ces mcontents, plutt que les fatalistes conservateurs qui s'endorment sur leur quotidien.

C'est dans doute pour ces raisons que l'homme au sens large est toujours mcontent, il veut toujours ce qu'il n'a pas, qu'il a tant de mal se contenter, se rsoudre. Sans doute pour cela que le naturel de l'homme est aigri, pessimiste, dpressif et envieux.

A contre courant de mon volution, je ne devrai pas faire de vieux os.

:: commentaires(3) ::

Jeudi 24 Novembre

categories Retour  la ralit. [18h19] Retour la ralit.

/images/vortex.pngDe retour. Petit coin de paradis au milieu de l'ocan indien, cette vasion tait, je pense, devenue une ncessit pour mon quilibre psychologique. Une vraie bouffe d'oxygne pour relancer la machine.

La recharge de mes batteries s'est faite base de plonge, de parapente, de randonnes, de volcan, de cascades, et autres plages paradisiaques (ou pas). La belle vie 35C idale pour faire le vide dans ma tte loin de tous mes tourments de mtropole.

Mais la sortie de l'avion 1C fut des plus agressives, tout comme le retour au travail, le dcalage horaire et autres mails en retard. En parlant de mails, tous ceux envoys entre le 10/11 et aujourd'hui sont passs la trappe suite une de mes merveilleuses bourdes, merci donc de ritrer souhait.

Non, vraiment, je serai bien rest l bas, en plus je n'ai mme pas eu le temps de filmer le vortex de vidange d'une baignoire dans l'hmisphre sud.

:: commentaires(2) ::

Samedi 05 Novembre

categories Bon bah. [10h33] Bon bah.

Rendez-vous le 24/11. Soyez sages. :x

:: commentaires(3) ::

Jeudi 03 Novembre

categories Puisque je vous le dis ! [22h13] Puisque je vous le dis !

Au fait, je sais o les apprentis sorciers franais prennent le train pour Poudlard. C'est la voie B de la gare de Lyon ( Paris). Si vous ne me croyez pas, allez-y.

:: commentaire(0) ::
categories Quatorze heures de vol. [12h02] Quatorze heures de vol.

/images/plage_reunion.pngJe ne ralise pas trop, mais dans 48 heures je serai parti pour presque 3 semaines La Runion. Quand je dis a, les gens ont tendance m'imaginer patauger dans de l'eau turquoise, faire des gratouilles aux poissons clown, ou en pleine randonne paradisiaque.

Sauf que moi je ne m'imagine pas du tout l bas. Non, en ralit je n'ai aucune visibilit sur ces 3 semaines. Ma projection s'arrte net mon arrive l'aroport, aprs c'est le flou. C'est un sentiment assez trange d'avancer comme cela, inluctablement vers un mur invisible qui nous empche de voir plus loin.

Je vais la retrouver. Sans doute aura t-elle chang, mais nul doute qu'elle sera toujours aussi belle. Invitablement j'aurai le coeur serr et la boule dans le ventre juste avant d'atterrir.

Et aprs ?

:: commentaires(2) ::

Vendredi 28 Octobre

categories Fainantise sentimentale. [13h58] Fainantise sentimentale.

/images/sensualite.pngIl ne sait pas vraiment pourquoi il a rpondu son invitation. Il sait bien au fond de lui qu'il n'y a rien d'anodin dans cette visite, ils sont tous les deux clibataires, l'ambigut est certaine. Une partie de lui sait ce qu'il va se passer, l'autre en a peur et lui retourne le bide.

Il sent qu'il vieilli. Il a de plus en plus de mal dtacher le sexe des sentiments. 'Un comble pour un mec' dit la socit, mais c'est un fait. Fini les parties de jambes en l'air sans lendemain, les nuits 'sans engagement' il n'y croit plus. Pour lui ce sont des leurres, puisque la boule dans le ventre est bien relle dans la gestion de 'l'aprs', voir mme, comme bien trop souvent, quand il ne s'agit pas de jalousie ou de possessivit.

Plus rien n'est neutre, l'adolescence est termine, ses partenaires ont leur vie, leurs expriences, un contexte a prendre en compte et sur lequel il a un impact. Il ne peut plus se permettre de repartir comme il est venu, il n'a plus envie de jouer, il veut changer. Plus rien n'est anodin.

Il arrive chez elle. La soire se passe bien, et la complicit s'installe peu peu. Il s'avance petit petit au pied du mur comme si c'tait crit, comme il le savait depuis le dbut, pas de surprise. Elle est belle, elle sent bon, mais il ne peut pas. Pas ce soir. "Je ne suis pas prt" lui susurre-t-il l'oreille. Elle a ce sourire de la dception fataliste. Elle se blottit contre lui. "C'est pas grave".

Il est bien, et c'est bien l tout le problme. Il est tellement bien avec elle qu'il n'a pas besoin de lui faire l'amour pour l'tre d'avantage. Une nuit contre elle est beaucoup plus cher ses yeux qu'une nuit d'amour.

Il espre qu'elle le comprend.

[Ce post est inspir des superbes planches de Laurel.]

:: commentaires(3) ::
prcdents >>
Valid HTML 4.01!
Valid CSS!
Page gnre en 0.097 s s - 21 requtes SQL (0 s).
Powered by Kitof's PhpBlogLib v0.3.1