Post-Eire
Blog
 calendar   Île de la réunion   alcool   télévision   enseignant   Irlande   rugby   Freebox   cinéma   couple   famille   passeport   futur   8 décembre   monotonie   amphi   sida   Dublin   Madrid   personnage   Blogs Lyonnais   séduction   paroles   fin de vie étudiante   St Patrick   grève   Paris   fin d'expatriation   foot   brevets logiciels   retour d'expatriation   Médias   parfum   bus   nostalgie   ambition   romance de vie   bonheur   Prague   self control   préparation d'expatriation   cadeaux   Noël   politique   musique   #echoes   stage   femmes   photos   langue anglaise   soirée    exs   liberté   humour   constitution européenne   écriture   rupture   coeur d'expatriation   tristesse   vacances   europe   The Darkness   influence   blogosphère   célibat   souvenirs   bush   mon blog   Lyon   Le Mouv'   rapports humains   Matrix   mal du pays   optimisme   moment de vie   amour   Erasmus   dos   scolarité   sexe   Irak   anniversaire   loose   post-synchro   geek   Red Box   voyage   travail   interview 
<< suivants

Mercredi 30 Novembre

categories Crime pour irresponsables. [21h45] Crime pour irresponsables.

/images/rubanrouge.pngJ'ai longuement hésité. Surtout lorsque je me suis aperçu que demain était le 1 décembre, journée mondiale de lutte contre le SIDA. Mon débat interne était de savoir s'il pouvait être considéré comme criminel de communiquer des chiffres à priori rassurant sur le VIH.

Parce qu'il ne faut pas se leurrer si de tels chiffres, pourtant officiels, ne sont pas connus du grand public c'est bien dans une logique de ne pas rassurer la population à ce sujet. Certainement de peur que cette dernière développe un laisser-aller dévastateur.

Et puis, je me suis demandé si la lecture de ces chiffres avait modifié mon propre comportement. En réalité non, je ne suis sans doute pas assez inconscient pour remettre ma vie entre les mains de statistiques, et surtout pas assez con pour utiliser ces dernières pour justifier un quelconque rapport non-protégé.

Les chiffres en question portent sur les probabilités de transmission en cas de rapport non protégé avec un séropositif. La source est celle du ministére de la santé :

Anal réceptif : 5 à 30 pour 1000.
Vaginal réceptif : 0,3 à 0,7 pour 1000.
Vaginal insertif : 0,2 à 0,5 pour 1000.
Anal insertif : 0,1 à 1,85 pour 1000.
Oral réceptif ou insertif : quasi nul.


Comme expliqué ici, avec un partenaire de statut HIV inconnu, il faut multiplier ce risque par la probabilité que cet inconnu(e) soit HIV positif, soit 1 sur 1000 dans la population générale.

Ce qui porte à un sur un million le risque de contamination pour un rapport hétérosexuel classique avec un partenaire non-bisexuel, non-toxicomane.

Au travers de ces chiffres que certains trouveront sans doute "rassurants" (personnellement, j'avais en tête un risque de transmission bien au delà des 50% pour un rapport non protégé avec un séropositif), le but n'est pas de démobiliser vis à vis de l'épidémie, qui, ne l'oublions pas, est loin d'être affaiblie, mais juste de rassurer un peu ceux qui attendent fébrilement leurs résultats. Je ne sais que trop bien à quel point cette attente est insoutenable.

:: commentaires(4) ::

Mardi 29 Novembre

categories Génération Meetic. [13h56] Génération Meetic.

/images/saut.pngIl y a une période dans la vie où on est le plus disponible pour penser à soi. C'est ces quelques années juste après s'être libéré de la pression parentale, et juste avant d'être submergé à son tour par la responsabilité d'être parent. Un jeune adulte tout juste sorti de sa crise d'adolescence résumerait ça en une phrase : "Quand nos parents nous ont cassé les couilles pendant les 20 premières années de notre vie, et que nos enfants nous les briseront durant les 20 prochaines, autant prendre un peu de répis.".

Bref, j'en suis là. Mais quel paradoxe !

On pourrait croire qu'un célibataire, comme François, essayera d'en profiter au maximum en multipliant les partenaires, sauf qu'il s'apercevra rapidement qu'une telle stratégie ne mène nulle part, si ce n'est de valoriser son instinct primaire tentant d'honorer toutes les femmes de la création, dont il faudra vite qu'il fasse le deuil. Il rentrera donc rapidement dans l'idée de trouver celle avec qui il pourra tout de même construire quelque chose.

Quant au mec casé, il ne trouvera son salut qu'au travers de la fusion où il faudra qu'il regarde dans la même direction que sa moitié durant cette période, au risque de tenter une crise d'indépendance qui risquerait de le faire chuter dans le premier cas.

En résumé beaucoup de gens de ma génération assimilent cette période à la recherche ou à la consolidation du meilleur partenaire possible, comme si le temps pressait, comme si cette recherche aboutissait un jour...

Je conclurais simplement en citant ma grand-mère : "A mon époque, on se posait beaucoup moins de questions que vous, c'est pas pour cela qu'on était moins heureux."


:: commentaires(15) ::

Lundi 28 Novembre

categories Le progrès de l'aigri. [13h30] Le progrès de l'aigri.

/images/revolution.pngLa motivation induit le progrès. Or les hommes les plus motivés ont toujours été les plus révoltés, les mécontents, les révolutionnaires.
Ceux qui ne pouvaient se contenter de leur présent, qui ne pouvaient se résoudre à la fatalité de leurs conditions de vie.

En extrapolant les théories de Darwin, on peut en déduire que l'évolution de l'homme a sélectionné d'avantage ces révoltés et ces mécontents, plutôt que les fatalistes conservateurs qui s'endorment sur leur quotidien.

C'est dans doute pour ces raisons que l'homme au sens large est toujours mécontent, il veut toujours ce qu'il n'a pas, qu'il a tant de mal à se contenter, à se résoudre. Sans doute pour cela que le naturel de l'homme est aigri, pessimiste, dépressif et envieux.

A contre courant de mon évolution, je ne devrai pas faire de vieux os.

:: commentaires(3) ::

Jeudi 24 Novembre

categories Retour à la réalité. [18h19] Retour à la réalité.

/images/vortex.pngDe retour. Petit coin de paradis au milieu de l'océan indien, cette évasion était, je pense, devenue une nécessité pour mon équilibre psychologique. Une vraie bouffée d'oxygène pour relancer la machine.

La recharge de mes batteries s'est faite à base de plongée, de parapente, de randonnées, de volcan, de cascades, et autres plages paradisiaques (ou pas). La belle vie à 35°C idéale pour faire le vide dans ma tête loin de tous mes tourments de métropole.

Mais la sortie de l'avion à 1°C fut des plus agressives, tout comme le retour au travail, le décalage horaire et autres mails en retard. En parlant de mails, tous ceux envoyés entre le 10/11 et aujourd'hui sont passés à la trappe suite à une de mes merveilleuses bourdes, merci donc de réitérer à souhait.

Non, vraiment, je serai bien resté là bas, en plus je n'ai même pas eu le temps de filmer le vortex de vidange d'une baignoire dans l'hémisphère sud.

:: commentaires(2) ::

Samedi 05 Novembre

categories Bon bah. [10h33] Bon bah.

Rendez-vous le 24/11. Soyez sages. :x

:: commentaires(3) ::

Jeudi 03 Novembre

categories Puisque je vous le dis ! [22h13] Puisque je vous le dis !

Au fait, je sais où les apprentis sorciers français prennent le train pour Poudlard. C'est la voie B de la gare de Lyon (à Paris). Si vous ne me croyez pas, allez-y.

:: commentaire(0) ::
categories Quatorze heures de vol. [12h02] Quatorze heures de vol.

/images/plage_reunion.pngJe ne réalise pas trop, mais dans 48 heures je serai parti pour presque 3 semaines à La Réunion. Quand je dis ça, les gens ont tendance à m'imaginer patauger dans de l'eau turquoise, faire des gratouilles aux poissons clown, ou en pleine randonnée paradisiaque.

Sauf que moi je ne m'imagine pas du tout là bas. Non, en réalité je n'ai aucune visibilité sur ces 3 semaines. Ma projection s'arrête net à mon arrivée à l'aéroport, après c'est le flou. C'est un sentiment assez étrange d'avancer comme cela, inéluctablement vers un mur invisible qui nous empêche de voir plus loin.

Je vais la retrouver. Sans doute aura t-elle changé, mais nul doute qu'elle sera toujours aussi belle. Inévitablement j'aurai le coeur serré et la boule dans le ventre juste avant d'atterrir.

Et après ?

:: commentaires(2) ::

Vendredi 28 Octobre

categories Fainéantise sentimentale. [13h58] Fainéantise sentimentale.

/images/sensualite.pngIl ne sait pas vraiment pourquoi il a répondu à son invitation. Il sait bien au fond de lui qu'il n'y a rien d'anodin dans cette visite, ils sont tous les deux célibataires, l'ambiguïté est certaine. Une partie de lui sait ce qu'il va se passer, l'autre en a peur et lui retourne le bide.

Il sent qu'il vieilli. Il a de plus en plus de mal à détacher le sexe des sentiments. 'Un comble pour un mec' dit la société, mais c'est un fait. Fini les parties de jambes en l'air sans lendemain, les nuits 'sans engagement' il n'y croit plus. Pour lui ce sont des leurres, puisque la boule dans le ventre est bien réelle dans la gestion de 'l'après', voir même, comme bien trop souvent, quand il ne s'agit pas de jalousie ou de possessivité.

Plus rien n'est neutre, l'adolescence est terminée, ses partenaires ont leur vie, leurs expériences, un contexte a prendre en compte et sur lequel il a un impact. Il ne peut plus se permettre de repartir comme il est venu, il n'a plus envie de jouer, il veut échanger. Plus rien n'est anodin.

Il arrive chez elle. La soirée se passe bien, et la complicité s'installe peu à peu. Il s'avance petit à petit au pied du mur comme si c'était écrit, comme il le savait depuis le début, pas de surprise. Elle est belle, elle sent bon, mais il ne peut pas. Pas ce soir. "Je ne suis pas prêt" lui susurre-t-il à l'oreille. Elle a ce sourire de la déception fataliste. Elle se blottit contre lui. "C'est pas grave".

Il est bien, et c'est bien là tout le problème. Il est tellement bien avec elle qu'il n'a pas besoin de lui faire l'amour pour l'être d'avantage. Une nuit contre elle est beaucoup plus cher à ses yeux qu'une nuit d'amour.

Il espère qu'elle le comprend.

[Ce post est inspiré des superbes planches de Laurel.]

:: commentaires(3) ::
categories Transferts. [00h36] Transferts.

/images/duck.pngEn fin de compte pourquoi penser à soi ? Puisque je peux me nourrir du sourire des autres, m'enrichir de conversations autour d'un verre, d'être heureux par procuration ?

Novembre arrive, et je n'ai toujours pas l'impression que l'été se soit terminé. Je traverse la ville en vélo, je n'ai pas besoin de musique, la danse des gens pressés autour de moi me suffit. Je les regarde, m'amuse à imaginer où ils vont, ce qu'ils font, d'où ils viennent.

Elle, fin de collège, début de lycée, elle fait des coeurs roses sur son agenda en attendant le bus. Je m'arrête au feu, le type à coté de moi fume fenêtres ouvertes dans sa punto bleue, il fredonne le dernier album de Bénabar amplifié par son autoradio bon marché. Feu vert, un cycliste me double, regard complice, une bouteille d'huile de massage dépasse de son porte bagage.

Appart'. Je programme les 10 albums de St Germain en ordre aléatoire pendant que la mousse de mon bain prend du volume. Je m'y glisse. Le téléphone à portée de main sonne, conversation reposante, anecdotes enrichissantes. Mes doigts se frippent, la température de l'eau devient tiède, séchage.

Je flâne d'une piéce à l'autre. Vadrouilles au hasard du net.

Je suis bien. Demain soir, quatre jours de congés pour partager cette béatitude avec d'autres. Reste juste à savoir qui...

:: commentaires(2) ::

Mercredi 26 Octobre

categories Organisation transversale. [23h54] Organisation transversale.

/images/category.pngJe viens de finaliser la gestion des catégories pour mes posts, histoire de mettre un peu d'ordre dans les archives. La petite icône à droite de chaque post vous guidera

Pour l'instant je n'ai traité que les trente derniers posts pour tester le système, et je m'aperçois de la difficulté d'affecter une ou plusieurs catégories (ou keywords) à un post : Que définir ? Où s'arrêter ? Thème secondaire ? Thème principal ? Thème implicite ? Vie romancée ? Vie quotidienne ? Irlande ? Erasmus ? France ?

Tant de questions qui vont m'obliger à formaliser un peu la façon dont je veux organiser les choses. Je n'aurais jamais cru qu'une simple catégorisation allait me demander un tel travail.

Des idées sur le sujet ?

:: commentaires(3) ::
prcdents >>
Valid HTML 4.01!
Valid CSS!
Page gnre en 0.332 s s - 21 requtes SQL (0.106 s).
Powered by Kitof's PhpBlogLib v0.3.1